La fraude immobilière par vol d’identité, êtes-vous à l’abri?

By FCT

Pour ceux qui connaissent les subtilités des marchés immobiliers et du prêt hypothécaire, la fraude liée au titre rapporte gros et facilement. Typiquement, il s’agit de fraudeurs qui utilisent une identité volée ou des documents contrefaits pour obtenir illégalement les titres publiés d’un propriétaire. Le fraudeur obtient par la suite un nouveau prêt hypothécaire sur la propriété et disparaît avec l’argent. 

Souvent, les propriétaires ne savent pas qu’ils sont victimes d’une fraude immobilière jusqu’à ce qu’ils rencontrent un problème.

  • Un récent cas au Canada fait état d’une fraude qui a été dévoilée lorsqu’un propriétaire a tenté de rembourser ses taxes foncières et qu’on lui a dit que, selon les dossiers de la municipalité, il n’était plus le propriétaire de sa maison.
  • Un fils a appris la mauvaise nouvelle lorsqu’il a tenté de vendre la propriété de ses parents et a découvert que quelqu’un d’autre l’avait déjà vendue de manière frauduleuse.

Qui est à risque?

Même si la majorité des grands centres urbains ont un taux plus élevé de fraude immobilière, les propriétaires de partout au pays sont à risque.

La cible la plus facile est un propriétaire d’une maison sans hypothèque, même si le propriétaire d’une maison hypothéquée peut être une victime.

Dans les deux cas, les fonds hypothécaires sont habituellement envoyés à un tiers lié au fraudeur, plutôt qu’au propriétaire, et ils sont souvent impossibles à recouvrir.

Que se passe-t-il pour vous?

 Contrairement à une fraude sur une carte de crédit, où l’institution financière vous permet de cesser vos paiements jusqu’à la fin de l’enquête, les propriétaires victimes de fraude sont responsables de prouver qu’un crime a été commis. Si vous étiez victime d’une fraude immobilière, cela pourrait prendre un temps considérable, beaucoup d’efforts et d’argent pour régler tous les problèmes :

  • Les coûts pour défendre votre droit de propriété, souvent devant un tribunal.
  • Les occasions perdues de vendre votre propriété ou d’en acheter une nouvelle.
  • La souffrance morale.
  • La possibilité de perdre votre maison.

Considérez une assurance titres

L’assurance titres couvre les frais juridiques et plusieurs autres coûts qui sont lies au rétablissement du titre dans le cas d’une fraude immobilière. Même les propriétaires qui n’ont pas obtenu une assurance titres lorsqu’ils ont acheté leur maison peuvent bénéficier de sa protection à la condition d’en acheter une maintenant. Les détenteurs de police qui sont victimes de fraude immobilière peuvent se fier à FCT pour défendre leur titre, ce qui leur épargne les coûts importants, le temps et la frustration découlant de la résolution du problème.

Categories: Fraude, Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *