Cinq termes que tout propriétaire de maison devrait connaître lors d’un refinancement

Sep 29, 2017 | By FCT

Que vous recherchiez plus de liquidités, que vous souhaitiez réserver un taux d’intérêt avantageux ou que vous vouliez simplement modifier les conditions de votre prêt, vous pourriez songer à refinancer votre maison. Il faut garder à l’esprit que, même si la fin de votre terme approche, le processus engendrera forcément des coûts supplémentaires. Avant d’aller de l’avant, assurez-vous d’effectuer tous les calculs nécessaires afin de vérifier si le refinancement vaut la peine, compte tenu des pénalités et des frais que vous aurez à payer.

Une fois que vous avez décidé que le refinancement est la meilleure solution pour votre situation, il est temps de fixer un rendez-vous avec votre courtier en prêt hypothécaire ou votre institution financière et de passer en revue vos options. Afin de vous préparer pour votre rendez-vous, il est important que vous compreniez les termes ci-dessous et leur incidence sur vous*:

  1. Période d’amortissement: Il s’agit du nombre d’années qu’il vous faudra pour rembourser votre nouveau prêt hypothécaire. Même si les périodes d’amortissement peuvent s’étendre jusqu’à 30 ans, n’oubliez pas que, si vos versements mensuels sont moins élevés sur une période plus longue, vous paierez également plus d’intérêt au final. Il faut y porter une attention particulière parce que si la Banque du Canada augmente son taux, votre prêteur pourrait augmenter votre période d’amortissement afin d’absorber la hausse. On confond souvent la période d’amortissement avec le terme du prêt, c’est-à-dire la période (en général, environ cinq ans) durant laquelle vous vous engagez à payer un certain taux d’intérêt et à respecter d’autres conditions liées à votre prêt hypothécaire à l’égard d’un certain prêteur.
  2. Ratio d’endettement: Pour déterminer à quels produits et services vous êtes admissible, le prêteur vérifie votre ratio d’endettement. Il s’agit d’un pourcentage qui représente vos dépenses mensuelles par rapport à votre revenu mensuel. Grâce à ce calcul, le prêteur peut connaître le montant que vous pouvez vous permettre d’emprunter. Si votre ratio d’endettement est faible, le risque que vous représentez pour le prêteur est moindre.
  3. Rapport prêt-valeur: Ce pourcentage représente le montant du prêt hypothécaire divisé par la valeur de la maison. Le ratio maximum du rapport prêt-valeur nécessaire pour être admissible à un refinancement est habituellement de 80 %. Ce rapport détermine si votre prêteur exigera une assurance prêt hypothécaire.
  4. Transférabilité: Si vous envisagez de déménager avant le remboursement complet de votre prêt hypothécaire ou si vous ne savez pas combien de temps vous allez habiter la propriété, informez-vous sur la transférabilité de votre prêt hypothécaire. Cette option vous permet de transférer votre prêt hypothécaire vers une nouvelle propriété tout en conservant le même taux d’intérêt et les mêmes conditions, et ce, sans pénalité.
  5. Frais de remboursement anticipé: Comme pour n’importe quel prêt hypothécaire, vous devrez payer une pénalité si vous remboursez votre prêt avant la fin du terme. Le montant varie d’un prêteur à l’autre et selon le taux que vous avez choisi, c’est-à-dire un taux fixe ou variable. Par exemple, la pénalité peut représenter trois mois d’intérêt sur une durée à taux variable, mais pourrait être plus élevée dans le cas d’une durée à taux fixe. Il importe de prendre connaissance des frais de remboursement anticipé lorsque vous choisissez un prêteur, car certains ont des règles plus strictes et des coûts plus élevés, ce qui complique les choses si vous souhaitez rembourser votre prêt par anticipation.

Pour refinancer votre maison, il ne suffit pas de trouver le meilleur taux d’intérêt. Un taux plus bas ne signifie pas nécessairement que vous obtiendrez le meilleur produit. Vous devez évaluer en profondeur toutes les autres conditions de votre nouveau prêt hypothécaire avant de prendre une décision.

N’oubliez pas qu’une assurance titres peut vous aider à protéger votre propriété et qu’elle peut être demandée en tout temps, y compris lors de votre refinancement. Même si vous êtes déjà propriétaire, FCT a une police qui vous convient.

Si vous avez des questions sur le refinancement, n’hésitez pas à consulter votre courtier en prêt hypothécaire ou votre prêteur.

*L’information contenue dans ce billet est de nature générale. Ce billet ne constitue pas une opinion juridique ou financière. Nous vous conseillons de consulter un juriste, un comptable ou un planificateur financier afin d’établir une stratégie adaptée à vos besoins.

Categories: Assurance Titres
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *