L’incidence de l’itinérance sur la santé mentale

Mai 26, 2020 | By FCT

À une époque où l’expression « chez-soi » signifie bien plus que quatre murs et un toit, comment vous sentiriez-vous si vous n’en aviez pas? Quelle incidence cela aurait-il sur votre état mental?

La Semaine de la santé mentale a lieu chaque année durant la première semaine de mai. Cet évènement est axé sur la sensibilisation à la santé mentale partout au Canada. Pendant cette période, nous prenons le temps de réfléchir à l’état de notre propre santé mentale et à ses répercussions sur notre bien-être global. Nous faisons le point sur les facteurs qui provoquent la détresse mentale et les méthodes disponibles pour y faire face.

À FCT, la santé mentale nous tient à cœur, car elle a notamment une incidence sur l’itinérance chez les jeunes partout au Canada. Nous investissons dans notre collectivité en collaborant avec des organismes pour aider les jeunes sans-abris à subvenir à leurs besoins essentiels et à obtenir les ressources nécessaires afin qu’ils puissent, de façon sécuritaire et encourageante, s’habituer peu à peu à s’acquitter des responsabilités de l’âge adulte.

Il y a près de 40 000 jeunes sans-abris au Canada, et les répercussions de cette situation sur leur santé mentale sont dévastatrices. La triste réalité de l’itinérance mène souvent à des sentiments de marginalisation qui minent la confiance, ce qui entraîne le désespoir, des souffrances accrues et même le suicide.

La perte de l’espoir

L’espoir est l’une des plus grandes victimes de l’itinérance.

Nous avons tous besoin d’espoir. C’est particulièrement important à l’adolescence, car c’est la période pendant laquelle on planifie son avenir et on apprend à faire face aux difficultés. L’espoir aide les adolescents à faire face à la tâche souvent ardue de se créer une identité stable à mesure qu’ils avancent vers l’âge adulte.

Près de 50 % des jeunes sans-abris sont considérés, sur le plan médical, comme souffrant de dépression, et quatre jeunes sur cinq ont déclaré traverser une crise de santé mentale. Ces chiffres sont très troublants, et une aide importante est nécessaire pour sauver ces jeunes d’un avenir désolant.

FCT continue de contribuer à la lutte contre l’itinérance chez les jeunes. Grâce à notre partenariat avec des organisations comme Chez Toit et bien d’autres, nous aidons à fournir des endroits où les jeunes sans-abris peuvent recevoir les soins et la sécurité dont ils ont désespérément besoin. Nous pouvons tous changer les choses en donnant de notre temps et en mettant à profit nos ressources pour apporter de l’espoir et un foyer aux jeunes dans le besoin.

Pour accéder à tout le contenu de notre blogue, veuillez cliquer sur le bouton d’abonnement. Merci également d’aimer et de partager la présente publication.

Categories: FCT
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *